Le BLOG de l'ASC Jurançon Cyclos

Le BLOG de l'ASC Jurançon Cyclos

Une belle aventure au Ventoux

Bédoin et le Ventoux (Copier).jpg

 

Notre séjour au Ventoux ( du 22 au 25 Septembre 2017)

 

Après un arrêt « pipi-café » sur l’aire de repos de Port Lauragais et une restauration courtepaillesque en Avignon, la petite compagnie de 10 Juranço-Mazéro-StFausto-Gantois, est arrivée bien motivée au centre Bed and Bike de Vénasque. Accueil sympathique d’Olivier le gérant, visite des lieux, installation dans les chambres, et  nous voilà déjà sur la route direction le col de Murs, 10 km de montée à 4,5% et retour par le col des Thermes pour un parcours de 40 km.

 

 

 La journée du Samedi est consacrée au gros morceau : la montée du Ventoux par Bédoin. Départ à 8h pour 19km d’approche et on attaque à 9h le Géant de Provence, chacun à son rythme. Longueur : 22.70 km. Dénivellation : 1622 m. % Moyen : 7.15%. (c’est peu mais c’est le bas assez plat qui nous chie le bénef !) % Maximal : 10.8%. (et l’impression que c’est toujours plus !!) Température idéale, pas de vent et peu de circulation… fait rare. Montée très longue dans la forêt de pins avec des lignes droites désespérantes, qui permet à notre coach Michèle de la société PyréSolutions de nous rejoindre avec eau et ravitaillement. L’occasion aussi pour elle de nous immortaliser dans l’effort juste avant le Chalet Raynard, petit replat trop court avant l’attaque finale des 6 derniers km . Là, pas un coin d’ombre, que de la caillasse, blanche comme nous qui sommes livides (sauf Patrick qui est tout rouge…)

Chacun arrive, brillamment au sommet bondé de cyclos de tous pays. On se photographie sous toutes les coutures, le front brillant de sueur et la ride creusée  par l’effort . On fête la Section Paloise, drapeau au vent et Honhada tonitruante qui surprend notre entourage vélocipédique.

Descente frileuse, pied au plancher pour se mettre en terrasse à Bédoin (et elles sont nombreuses) et se déguster une bibine (ou plutôt deux …) avant un pique-nique improvisé sur la place de boules.

 

 

 

 

Reste plus qu’à retourner au centre pour le 2è point d’orgue de la journée. Nous faisons connaissance avec Christian, arrivé pendant la nuit. Belle rencontre émouvante avec ce polyhandicapé qui a été amputé d’un avant-bras et d’une jambe à l’âge de 17 ans, victime d’un chauffard alors qu’il faisait du vélo. Impressionnant personnage qui se lance des défis avec une bicyclette aménagée. Exploits nombreux de courage. Il a en particulier monté 5 fois le Ventoux par les côtés en 24 heures ; Dans les Pyrénées, il a aussi monté, le même jour, Tourmalet dans les 2 sens et Hautacam. Chapeau ! Bravo à cet énorme champion, charmant et simple de surcroit.

 

Gorges de la Nesque (1).jpeg

 Voici 2 vidéos de ses exploits

 

https://www.youtube.com/watch?v=y3-bj0gvDpw

 

https://www.youtube.com/watch?v=fkSt18fmDlE

 

 

Nous voilà tous, 3è évènement, devant la télé pour assister, tendus (n’est-ce pas Robert ?) au match de la Section. Une belle victoire au bout du suspens intense de fin de match ; Embrassades, accolades et commentaires pour le reste de la soirée.

Le genre de journée riche qu’on ne peut que savourer.

 

La 3è journée nous fera découvrir les gorges de la Nesque, des falaises impressionnantes qui surplombent une route de 22 km de montée progressive au cœur d'un paysage grandiose. On rejoint ensuite Sault, capitale de la lavande, pour monter le Ventoux par le côté le plus facile et régulier, mais aussi le plus long. Route très agréable, 20km qui nous ramènent au chalet Raynard. Qui ira jusqu’en haut ? Hein ? Qui ? Personne ! Il y a trop de vent… et nous avons quelque irritation à nos séants (en argot, « nous avons mal au cul », pourquoi faire dans la dentelle !)

Redescente à Bédoin, redescente de bibine et pizza-partie au resto.

Retour express au gîte, vent dans le dos

 

 

Le Lundi est consacré à notre ravitaillement en vins du cru. Nous allons à la cave de Bédoin où Michèle et Patrick, un grand merci à eux, nous font la surprise de nous offrir un superbe maillot, souvenir d’un séjour réussi en tous points, les zygomatiques ayant fonctionné plein pot tout au long du séjour.

Retour « at home » dans l’après-midi après un nouvel arrêt au Courtepaille d’Avignon (il n’y a pas de raison de changer ses habitudes quand elles sont bonnes).

 

Qui a dit : « L’an prochain, on remet ça !! »



28/09/2017
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sports pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 26 autres membres